LCA (1/4 de finale retour) EST-CRB (3-2): L’Espérance réalise la remontada à l’expérience et retrouve Al-Ahly d’Egypte en demi-finale

L’Espérance sportive de Tunis s’est qualifiée pour les demi-finales de la Ligue des champions d’Afrique, après s’être imposée devant le Chabab Riadhi de Belouizdad (3-2 aux tirs au but, 2-0 à l’issue du temps réglementaire) en quart de finale retour de la compétition disputé samedi au stade de Radès.

Les deux buteurs auteurs de la remontada espérantiste sont Abderraouf Benguith à la 68e et Mohamed Ali Ben Romdhane à la 87e.

Le match aller s’était rappelle-t-on, soldé par une victoire des algériens du Chabab Belouizdad (2-0), samedi dernier à Alger.

L’Espérance sera opposée lors des demi-finales aux cairotes d’Al-Ahly d’Egypte le 18 juin prochain, qui a éliminé les sud africains de (2-0 à l’aller au Caire et 1-1 au retour) .

C’est avec une formation remaniée que l’Espérance s’était présentée à sa délicate mission de réaliser la remontada espérée pour pourvoir accéder au dernier carré de la prestigieuse compétition continentale.

Ainsi, partant avec un retard de deux buts, les protégés du coach Mouine Chaabani ne prenaient nullement le temps de tâter cet adversaire qu’ils avaient appris à bien connaitre à Alger, pour donner le ton et par la même, le rythme du jeu qu’ils allaient développer dans leur fief de radès.

Sept minutes de jeu à peine et l’attaque sang et or s’illustrait déjà; Khalid Abdul Bassit tirait des 18 mètres mais son ballon est dévié en corner par Moussaoui. Le corner est joué et la reprise du jeune milieu Mohamed Ali Ben Romdhane trouvait la barre. Les algériens étaient avertis.

Le Chabab de Belouizdad, venu conforter son avance et arracher une qualification historique demeurait bien en place, mais n’inquiétait guère les tunisiens.

La première vraie occasion algérienne intervenait à la demi-heure de jeu lorsqu’Amir Sayoud, sur une ouverture de Bilal Tariket, ratait étonnamment le cadre, malgré sa bonne position.

En défense, les algériens restaient soudés et compact donnant du fil à retordre aux espérantiste qui peinaient à construire leurs jeu en attaque et manquaient de solutions même sur les quelques balles arrêtées qu’ils s’étaient procurés.

L’arbitre gambien Bakary Gassame ajoutait deux minutes de jeu additionnel avant de renvoyer les deux formations aux vestiaires sur un nul vierge 0-0.

A la reprise, tout était à refaire pour les sang et or qui se remettait tout de suite à attaquer.
Chaabani lançaient Ilyes Chetti à la place de Mohamed Amine Ben Hamida et Abderraouf Benguith à la place de Foussiney Coulibaly.

Ses intentions étaient claires; jouer avec un vrai meneur de jeu et trouver des failles dans la solide défense algérienne.
L’Espérance développait, dès lors, un meilleur jeu et parvenait à imposer son rythme.

Sur une action rapide, Chetti fraichement débarqué servait d’un long centrage Hamdou El Houni qui d’une seule touche remettait le ballon à Ben Romdhane mais ce dernier voyait sa reprise en demi-volée dans les bras du portier algérien.
A la 61′, Zoran remplaçait Hamza Belahouel par Adel Djarrar pour essayer de profiter des espaces laissés par les tunisiens pour les surprendre sur d’éventuels contres à l’image de l’action menée à la 64′ par Sayoud qui négociait mal son dernier tir.

De son côté, Chaabani jouait la carte de l’expérimenté Sameh Derbali à la place de Khalil Chemmam.

La délivrance pour les sang et or intervenait finalement à la 67′; Chetti récupérait un ballon sur une mauvaise relance de Belkhither pour adresser un centre repris par la tête de Abdul Bassit dans un premier temps qui trouvait la transversale avant que Benguith ne mette le ballon au fond des filets avec un grand sang froid. 1-0 pour l’Espérance.

A la 74′, nouveau changement dans les rangs du Chabab. Zoran faisait entrer le défenseur pour tenter de préserver son avance au moment où l’adversaire se montrait de plus en plus dangereux.

Chaabani repliquait de son côté, en lançant l’attaquant ivoirien William Togui à place du lybien Hamdou El Houni et le gardien Farouk Ben Mustapha à la place de Moez Ben Cherifia à dix minutes de la fin du temps réglementaire, en prévision d’une éventuelle séance des tirs au but.

A la 82′, les sang et or parvenaient à leur fin et obtenaient la passe de jouer une nouvelle chance et notamment les tirs au but après un coup de génie de Mohamed Ali Ben Romdhane qui des 25 mètres trompait le portier Algérien Moussaoui, signant le 2e but espérantiste.
Dés lors la pression tombait d’un coup et même les sept minutes d’arrêt de jeu ajoutées par Gassama n’y changeait rien à l’issue du match dans son temps réglementaires.
Au tirs au but, l’espérance l’emportait 3-2.

Formations des deux équipes:

Espérance de Tunis: Moez Ben Cherifia, Hamdi Nagguez, Abdelkader Badrane, Khalil Chammam (Sameh Derbali-76e), Mohamed Amine Ben Hamida (Ilyes Chetti-52e), Ghailane Chaalali, Fousseny Coulibaly (Abderraouf Benguith-52e), Mohamed Ali Ben Romdhane, Anice Badri, Hamdou El Houni (William Togui-82e), Khalid Abdul Basit.

CR Belouizdad: Taoufik Moussaoui, Chouhaib Keddad, Chamdeddine Nessakh, Zakaria Draoui, Amir Sayoud, Housseyn Selmi (Zinelabidine Gasmi-90+2), Sofiane Bouchar, Hamza Balahouel (Adel Djarra-61e), Mokhtar Belkhither, Bilal Tariket (Zakaria Kahli-75e) et Houssem Mrezigue.

Auteur: admin

Partager cet article sur :