Samir Abdelmoumen : si les Tunisiens respectent les consignes, covid-19 sera contenu !

Le médecin, qui avait accompagné et géré le groupe de Tunisiens rentrés de Wuhan, Samir Abdelmoumen, était l’invité de Wassim Ben Larbi, dans son émission sur Express FM, où il a fait le point sur la situation du covid-19 en Tunisie.

Dr Abdelmoumen a précisé que notre pays est passé au stade 2 : une contamination interhumaine, des Tunisiens qui se contaminent entre eux. Pour le moment, on a juste une contamination au niveau d’un cluster familial. Il s’agit du premier cas, un Tunisien venu de Milan, qui a infecté son épouse et son frère.

«Nous avons effectué des analyses pour une quarantaine de personnes qui ont été en contact avec eux et tous étaient négatives. Ce qui est un bon signe. Toutes les précautions sont prises et nous sommes en train de préparer des phases plus importantes, les phases 3 et 4, et de prendre en compte tous les scénarios possibles», a-t-il soutenu.

Il a martelé que la capacité des pays à s’adapter et à répondre ainsi que la capacité des citoyens à avoir un esprit civique et le sens de la discipline déterminent l’intensité de la phase 3 et phase 4.

«Nous sommes passés par des crises et nous avons réussi à les dépasser. Le plus important c’est l’adhésion des personnes. On a les moyens, la Tunisie a une capacité hospitalière assez importante, 18.000 ou 19.000 lits dans le public outre ceux du privé. La discipline et l’application du plan mis en place c’est la clé de voute», a-t-il assuré, en soulignant que «les personnes mises en quarantaine, lorsqu’elles appliquent les consignes d’isolement, la contagion diminue de 90% et on pourra ainsi passer par les phases 3 et 4, très rapidement et avec moins de casse».

Le médecin a ainsi indiqué à titre d’exemple que l’Allemagne a eu 1.000 cas d’infection et qu’il y a eu seulement 2 décès survenus la veille, car les citoyens sont très disciplinés. En France aussi, les citoyens sont disciplinés. En Italie, les choses sont différentes. Le système sanitaire italien n’est pas aussi développé que celui de la France ou de l’Allemagne et la Lombardie est une zone habitée par des personnes âgées. En plus, le peuple italien est très tactile, comme nous les Tunisiens, ce qui complique davantage la situation. D’ailleurs, on pense que la contamination là-bas a été manuelle : les personnes seines ont touché des choses contaminées et se sont contaminées elles-mêmes.

Et de noter que les pays européens n’ont pas pris de précaution entre eux.

S’agissant du pic de la contamination dans notre pays, Samir Abdelmoumen a estimé que personne ne peut  prévoir quand il arrivera. Il a précisé que la phase 3 est lorsqu’on a plus de 3 foyers de contamination interne.

En outre, il a expliqué que les médecins ont constaté que la contamination se fait en promiscuité et ne commence que 24h avant les premiers symptômes de la maladie. Autre fait important, il ajoute que seulement 10% des contaminés ont des symptômes, les autres passent leur quarantaine normalement.

I.N

Auteur: admin

Partager cet article sur :