Ligue des champions : Espérance de Tunis à 90 minutes des demi-finales

Après avoir pris option au match aller des quarts de finale de la Ligue des champions d’Afrique de football, l’Espérance de Tunis partira favorite pour composter son billet pour le dernier carré en accueillant Al-Ahly d’Egypte, ce samedi à Radès, pour le compte des quarts de finale retour.

La formation sang et or, rappelle-t-on, avait tenu en échec la semaine dernière à Alexandrie, les Ahlaouis par 2 buts partout.

Même si un nul vièrge ou un score de 1 partout suffisent pour décrocher leur qualification au prochain tour, les sang et or doivent se méfier d’une équipe égyptienne bien rompue aux compétitions continentales (8 titres) et qui jouera sans calcul pour atteindre son abjectif.

L’Espérance qui aspire à un troisième sacre en cette prestigieuse compétition dont le dernier remonte à 2011, possède tous les arguments nécessaires pour empocher le précieux sésame qui lui ouvrirait les portes des demi-finales et lui permettrait de poursuivre son aventure continentale, même si son adversaire s’appelle Al Ahly, club le plus titré de l’épreuve (8) dont le dernier en date a été obtenu en 2013, et même si l’historique des confrontations plaide en faveur du club égyptien (4 contre 2 pour l’Espérance et 3 nuls).

A cet effet, les coéquipiers de Taha Yassine Khenissi sont appelés à faire preuve de vigilance en défense pour ne pas commettre les mêmes erreurs du match aller et éviter toute mauvaise surprise, tout en se montrant plus efficace au plan offensif pour concrétiser les occasions ratées comme ce fut le cas à Alexandrie.

Pour cela, le coach espérantiste devra aligner sa formation idéale même si l’effectif sera touché par l’absence du gardien Moez Ben Cherifia, pour des raisons de santé. Faouzi Benzarti dispose toutefois d’un groupe au grand complet où il pourra compter de nouveau sur Ali Machani, de retour après avoir raté le match aller pour blessure. Ce dernier reprendra son poste aux côtés de Chamseddine Dhaouadi, Mbarki et Chammem dans le compartiment défensif de l’Espérance.

A l’entrejeu, Benzarti renouvellera sa confiance au duo Ferjani Sassi-Fousseini Coulibaly en tant que pivots. Chaalali et Anice Badri devront assurer la relance et apporter de la profondeur au jeu, et Saad Bguir occupera le poste de meneur de jeu outre son adresse dans les balles arrêtées, tandis que l’avant-centre Taha Yassine Khenissi devrait être opérationnel pour conduire l’attaque espérantiste.

De son côté, la formation égyptienne conduite par l’entraineur Houssam Al Bady, est bien consciente de la difficulté de sa mission à Radès. Elle tentera de créer le surnombre en défense pour empêcher les sang et or de construire leur jeu tout en comptant sur les contre-attaques rapides, point fort des coéquipiers de Ali Maaloul.

“Calme et concentration”, tels ont été les consignes données par le coach égyptien à ses protégés, rappelant qu’Al Ahly a pu surmonter des situations plus difficiles dans les compétitions continentales grâce à l’expérience de ses joueurs.

Une chaude empoignade nord-africaine entre deux grands clubs du continent est en vue.

Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 19h00, au stade olympique de Radès, par l’arbitre camrounais Alioum Neant.
L’autre représentant tunisien dans cette compétition, l’Etoile du Sahel, affrontera dimanche à Sousse les Libyens de Ahly Tripoli, après avoir fait match nul à l’aller, à Alexandrie (0-0).

Auteur: admin

Partager cet article sur :