“L’Angle Vivant”, superbe essai de Superbravo

(c) Thomy Keat

Après avoir opéré au sein d’Holden pendant plusieurs années, Armelle Pioline a pris son envol et s’est accompagnée de Julie Gasnier et Michel Peteau pour former Superbravo, trio à la douceur fascinante. Il aura fallu sept ans pour que A Space Without Corner, leur premier album, connaisse un successeur, sept ans pour troquer l’anglais contre le français, et autant d’années pour se séparer des arrangements parfois trop lourds et d’instruments souvent trop nombreux. L’Angle vivant est loin, très loin de ce à quoi Armelle Pioline et ses acolytes nous avaient habitués : tout y est délicat, minimaliste et d’une pureté sans écart.

Qu’il s’agisse de reprises (Un baiser, une bombe, morceau de David Lafore revisité façon électronique), de ballades mélancoliques (Brumes, dans laquelle le spectre de Mansfield.TYA semble se promener) ou de berceuses à la guitare (la simplement et justement nommée Oui), Superbravo a tous les atouts pour s’installer au cœur du paysage déjà bien chargé de la nouvelle chanson française. Et l’on ne peut que les en acclamer.

Auteur: admin

Partager cet article sur :