Marseille: faute d’un feu vert, l’assaillant n’a pu être placé en rétention

L’assaillant de Marseille, qui a tué deux femmes dimanche à la gare, n’a pas pu être placé en centre de rétention la veille après son arrestation pour vol le vendredi à Lyon car la préfecture du Rhône n’a pas donné son feu vert, a-t-on appris lundi de sources proches de l’enquête.

« La personne de permanence à la préfecture du Rhône, ayant autorité pour signer l’Obligation de quitter le territoire (OQTF) et le placement en centre de rétention de l’assaillant de Marseille, était absente », ce qui a empêché la procédure d’arriver à son terme, a expliqué une de ces sources. « Il y avait aussi un problème de disponibilité de place en rétention le samedi matin », a fait valoir de son côté une source proche du dossier, confirmant une information du Parisien.

© 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.

Auteur: admin

Partager cet article sur :