L’Allemagne expulse 14 Afghans malgré les protestations

L’Allemagne a expulsé 14 Afghans déboutés de leur demande d’asile, a annoncé mercredi un ministre régional, alors que des voix s’élèvent contre ces renvois vers un pays frappé par une recrudescence des violences.

Il s’agit par ces expulsions d' »envoyer un signal clair et net » et de montrer « la mise en ?uvre de l’Etat de droit », a justifié le ministre de l’Intérieur régional de Saxe, Markus Ulbig, sur l’antenne de la radio publique MDR.

Un avion d’une compagnie tchèque transportant ces Afghans a décollé de Leipzig mardi soir et s’est posé mercredi à Kaboul.

A son bord se trouvait notamment un délinquant, selon le ministre régional. L’Allemagne entend expulser les criminels et les personnes jugées dangereuses.

La vice-présidente du Bundestag, la députée des Verts Claudia Roth, a appelé solennellement à stopper ces renvois, rappelant que 250 personnes ont été tuées la semaine dernière dans diverses attaques et bombes dans la capitale afghane.

L’Allemagne agit « en contradiction claire avec son devoir de protection humanitaire », a-t-elle avancé. « Même le ministère fédéral des Transports avertit qu’en raison des conditions de sécurité, il ne faut pas atterrir à l’aéroport de Kaboul », a-t-elle ajouté, citée par l’agence dpa.

Une manifestation d’opposants à ces expulsions s’était également tenue autour de l’aérogare de Leipzig.

Une avocate berlinoise, Myrsini Laaser, avait annoncé avoir déposé avec succès un recours suspensif contre l’expulsion prévue d’un Afghan. Selon le journal Tageszeitung, il s’agit d’un homme de 37 ans appartenant à la minorité persécutée des Hazaras (chiites) et n’ayant jamais vécu en Afghanistan.

A la mi-septembre, huit Afghans avaient déjà été reconduits dans leur pays. L’Allemagne avait ainsi repris les expulsions après les avoir interrompues début juin à la suite d’un attentat meurtrier à Kaboul qui avait notamment touché l’ambassade d’Allemagne.

Amnesty International a accusé début octobre les gouvernements européens d’avoir mis en danger des milliers d’Afghans candidats à l’asile en les renvoyant de force dans leur pays malgré une insécurité croissante.

Selon l’organisation de défense des droits de l’homme, près de 9.500 Afghans ont été renvoyés vers Kaboul en 2016 après que leur demande d’asile a été déboutée en Europe, contre moins de 3.300 en 2015.

Berlin assure que certaines régions d’Afghanistan sont « sûres » pour justifier ces expulsions. Plus de 13.300 Afghans ont déposé une demande d’asile en Allemagne depuis début 2017.

© 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.

Auteur: admin

Partager cet article sur :