Cyclisme: le film de la course pour le titre mondial

Le parcours: 267,5 km. Départ de Rong pour rejoindre Bergen (39,5 km), un tour partiel de circuit (17,9 km) et onze tours complets (19,1 km). Deux côtes sur le parcours, la seconde et principale (Salmon Hill), 1,5 km à 6,4 %, située à 10 km de l’arrivée. Arrivée jugée après un léger faux-plat descendant.

196 coureurs. Temps frais (15-16 degrés).

La course:

PREMIERE ECHAPPEE. Un groupe de neuf coureurs se forme dès les premiers kilomètres. Smit (RSA), Vermeulen (USA), Manninen (FIN), Magnusson (SWE), Amador (CRC), Dunne et McKenna (IRL), Asadov (AZE), Zhupa (ALB) et Mraouni (MAR) entrent sur le circuit avec près de dix minutes d’avance sur le peloton. L’écart se réduit ensuite progressivement sous l’impulsion de Vermote (BEL) aidé par plusieurs équipes (Norvège, République tchèque). Le peloton réalise la jonction à 83 kilomètres de l’arrivée.

WELLENS OFFENSIF. Après plusieurs accélérations, Wellens (BEL) provoque une échappée avec 7 autres coureurs, Haig (AUS), De Marchi (ITA), Boom (NED), Pantano (COL), Eiking (NOR), Haller (AUT) et De la Cruz (ESP), à 65 km de l’arrivée. La Pologne et surtout la France (Roux, Calmejane, Simon) engagent la poursuite pour combler l’écart qui culmine à 45 secondes.

LE FORCING DE DUMOULIN. Politt (GER) tente en vain de revenir seul sur l’avant. La Belgique, malgré la présence de Wellens à l’avant, et la Grande-Bretagne rapprochent le peloton. Dans l’avant-dernière ascension de Salmon Hill, Dumoulin (NED), suivi par Gallopin (FRA) et Uran (COL), écrème le groupe. Wellens et les derniers rescapés (Haig, De La Cruz, Eiking) sont rejoints pour un regroupement général aux 25 kilomètres.

L’ATTAQUE D’ALAPHILIPPE. Un peloton étoffé entame le dernier tour. Langeveld (NED) et Martens (GER) essayent d’anticiper. Gallopin sort à 13 kilomètres mais est repris dans Salmon Hill. Alaphilippe (FRA) attaque sèchement dans la montée. Moscon (ITA) est le seul à revenir au sommet. Le duo compte 8 secondes d’avance. Alaphilippe distance Moscon sur un faux-plat pavé à 4,5 kilomètres de l’arrivée. Mais Moscon le reprend aux 2 kilomètres. Le peloton réalise la jonction aux 1500 mètres. Le sprint réunit une trentaine de coureurs: Kristoff (NOR) est débordé dans les derniers mètres par Sagan (SVK) qui enlève son troisième titre. Matthews (AUS) décroche le bronze.

© 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.

Auteur: admin

Partager cet article sur :