Brexit: le gouvernement britannique sera « prêt » en cas d’échec des négociations

La Première ministre britannique Theresa May a réaffirmé que son pays souhaitait un succès des négociations sur le Brexit mais serait prêt à gérer leur échec, devant son parti conservateur réuni en congrès à Manchester (nord-ouest de l’Angleterre).

« C’est dans notre intérêt à tous que ces négociations réussissent », a dit Mme May lors de son discours de clôture.

Mais « il est de notre responsabilité en tant que gouvernement de nous préparer à toute éventualité », a-t-elle ajouté, évoquant la possibilité d’un échec des discussions. « Et laissez-moi rassurer tout le monde dans cette salle, c’est exactement ce que nous faisons », a-t-elle affirmé.

Les discussions ont peu progressé sur les trois questions prioritaires désignées par Bruxelles, à savoir les droits des citoyens européens, la frontière irlandaise et le solde de tout compte dont Londres devra s’acquitter au titre du budget européenne en cours et des différents autres engagements pris.

Alors que le congrès des Tories a été miné par les divisions sur l’objectif de ces négociations, certains souhaitant une rupture pure et simple avec l’Union européenne, Mme May a souligné une nouvelle fois vouloir « un nouveau partenariat étroit et spécial ».

« Un partenariat qui nous permettra de continuer à commercer et coopérer ensemble parce que nous voyions des défis et opportunités communs. Mais un partenariat qui permettra au Royaume-Uni de redevenir une nation souveraine », a affirmé Mme May.

Mardi, le Parlement européen a déploré l’insuffisance de progrès dans les tractations du Brexit et conclu qu’il n’était pas encore possible d’entamer des discussions sur le futur partenariat entre Bruxelles et Londres.

© 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.

Auteur: admin

Partager cet article sur :