Annulations: Ryanair s’attend à un impact de 25 millions d’euros sur ses comptes

Le directeur général de Ryanair, Michael O’Leary, a annoncé lundi que la série d’annulations décidée par la compagnie allait occasionner un impact immédiat de 25 millions d’euros sur ses comptes.

« Nous prévoyons un impact allant jusqu’à 5 millions d’euros sur notre rentabilité dans les six semaines à venir. Et nous tablons sur une somme maximale de 20 millions d’euros pour les indemnisations » payées aux voyageurs, a expliqué M. O’Leary lors d’une conférence de presse à Dublin.

M. O’Leary a aussi présenté « ses excuses » aux quelque 400.000 passagers qui devaient voyager dans les vols annulés, au nombre d’une cinquantaine par jour d’ici au 31 octobre.

Il a aussi reconnu que ces annulations, dont le principe a été annoncé de façon inopinée vendredi soir mais sans tous les détails sur les vols concernés, avaient pu occasionner une gêne pour les 18 millions de passagers ayant prévu un vol sur Ryanair dans les six semaines à venir.

Sous pression, la compagnie a publié dans la foulée la liste complète des vols annulés jusqu’au 31 octobre.

Le directeur général de la principale compagnie européenne en nombre de passagers transportés a toutefois reconnu que cette affaire occasionnait « d’importants dommages à la réputation » de Ryanair, alors que cette dernière tente d’améliorer son image ces dernières années.

La compagnie a annoncé vendredi qu’elle allait annuler 2% de ses vols afin d’améliorer sa ponctualité, mise à mal début septembre par une grève des contrôleurs aériens en France, le mauvais temps et l’obligation de caler sur l’année calendaire la période de référence des vacances du personnel navigant.

« On s’est clairement planté sur les tableaux de service », a reconnu M. O’Leary, tout en promettant que cette erreur ne se reproduirait pas l’an prochain.

« Nous ne souffrons pas d’un manque de pilotes », a-t-il néanmoins ajouté, alors que la compagnie concurrente Norwegian Air a affirmé que 140 pilotes de Ryanair l’avaient quittée pour intégrer Norwegian. « Ils sont moins d’une centaine » à avoir pris ce chemin, a rétorqué à ce sujet M. O’Leary.

Ryanair a souvent été attaquée en justice pour sa manière d’appliquer le droit du travail.

© 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.

Auteur: admin

Partager cet article sur :