La Tunisie, vers des lendemains qui déchantent ?

  Par Taoufik Ben Abdallah Sans doute que la démocratie est le meilleur révélateur de nos insuffisances collectives. Elle nous permet périodiquement de nous interroger sur notre vivre ensemble et d’avoir l’opportunité de nous corriger, de nous réajuster et de nous dire la vérité. Elle est un moment de psychanalyse collective sans voile ni filtre et sans possibilité de détourner le regard. Comme dans  toute démocratie naissante, la compétition a été violente avec son cortège de coups bas, de manipulations, de pressions et de tricheries manifestes de certains acteurs (personnalités, partis, médias, associations) mais nous avons pu éviter le pire et d’en venir aux mains. Les urnes ont finalement donné leur verdict et après quelques heures d’étourdissement, les acteurs du jeu ont tous de grès ou de force accepté les résultats et se préparent activement aux étapes ultérieures. Le gagnant de ce premier tour de scrutin est sans conteste Kaïs Saïed et le mouvement qu’il a su créer et entretenir discrètement jusqu’à sa victoire du 15 septembre. Il a su convaincre une masse de jeunes et de personnes qui ont fait les frais de la crise qui s’est installée depuis 2011 et qui ont été ignorés par tous les courants politiques, gouvernants comme opposants. Ne parlons pas du second, qui est un cas à part. Il est l’enfant prodige de Ben Ali et de la famille régnante depuis 2014. Sa réputation sulfureuse, ses accointances et les affaires judiciaires qui lui collent à la peau font de lui un pestiféré de la politique et reste perçu par beaucoup comme un danger pour la République et la démocratie. Mais qui est Kaïs Saïed ? Quelles sont ses vues sur les grandes questions qui agitent l’électorat tunisien ? Et quels sont les écueils qu’il va fatalement affronter dans la mise en œuvre de son programme ? Où risque-t-il de conduire le pays à l’issue de son mandat de cinq ans ? A vrai dire, nous ne disposons pas de beaucoup d’éléments pour en juger. Ces interventions sont rares et ses lieutenants peu bavards. Mais malgré ce peu d’éléments, tout semble indiquer que  la sensibilité politique qu’il dégage existe bel et bien au sein de la société et que son offre politique correspond à une certaine demande. Socialement conservatrice mais sans renier les acquis des dernières décennies en terme d’ouverture de la société et du rôle de la femme ; religieuse mais sans velléité extrémiste et sans volonté de « réislamisation de la société » ; nationaliste arabe mais sans vouloir diluer la mère patrie dans une indéfinissable « nation » arabe ; révolutionnaire, mais légaliste et sans renier les impératifs de la constitution. Il s’agit là autant de marqueurs du personnage que de...

Lire la suite

UIB : meilleure banque pour la qualité de son activité de services Titres

 L’UIB primée par Global Investor pour la qualité de son activité de services Titres pour la quatrième année consécutive. L’UIB-SGSS Tunisie vient d’être désignée, pour la quatrième année consécutive, par le magazine spécialisé de renommée mondiale « Global Investor », comme le meilleur dépositaire en Tunisie et ce par rapport aux critères suivants : le dénouement des opérations, la qualité de conservation des actifs, la collecte des revenus sur titres, la gestion des OST, la qualité du relationnel client, la qualité du reporting, le service taxation, la pertinence de l’information marché, l’expertise réglementaire et l’innovation. L’UIB démontre ainsi de nouveau son expertise de premier ordre dans cette activité majeure de service aux investisseurs pour mériter cette deuxième distinction de meilleur fournisseur de service de sous-dépositaire en Tunisie décernée en 2019, après celle de « Global Custodian ». Elle cumule ainsi depuis 2015 treize distinctions décernées par « Global Custodian », « Global Investor » et « Global Finance », les médias internationaux de référence des services aux investisseurs et se positionne comme l’unique banque tunisienne à avoir obtenu des prix dans ce domaine sur les cinq dernières années. Ces treize prix internationaux consacrent, de surcroît, la qualité de la collaboration et des synergies avec SGSS, la ligne métier Titres mondiale du Groupe Société Générale, d’une part, et les résultats exceptionnels de l’UIB obtenus à travers plusieurs mandats conclus avec des investisseurs institutionnels internationaux de premier plan, d’autre part. A la faveur de son expertise en matière d’offre de services de conservation et de règlement pour toute classe d’actifs de titres et grâce à sa plateforme de conservation qui répond aux standards internationaux, l’UIB contribue activement à accroître l’attractivité de la Place de Tunis à travers l’accompagnement des clients internationaux sur le marché tunisien et consolide sa place de premier acteur international de l’industrie des titres à fournir des services de conservation en Tunisie à une clientèle internationale d’investisseurs institutionnels. Ce faisant, l’UIB confirme son engagement stratégique en faveur de ce métier essentiel à la dynamisation des investissements internationaux, dans l’intérêt de la Tunisie et de son insertion la plus réussie possible dans l’économie mondiale. D’après...

Lire la suite
Coaching – Spartan Race  : les conseils de préparation d’Anouk Garnier, vice-championne du monde
Sep11

Coaching – Spartan Race  : les conseils de préparation d’Anouk Garnier, vice-championne du monde

Anouk Garnier, vice-championne du monde et championne d’Europe par…

Lire la suite
Basket – Mondial (H) – Gregg Popovich après la défaite des États-Unis face aux Bleus en quarts du Mondial : « C’est la meilleure équipe française que j’ai eu l’occasion d’observer »
Sep11
Lire la suite
Basket – Bleus – Coupe du monde : les six chiffres à retenir du match États-Unis-France
Sep11

Basket – Bleus – Coupe du monde : les six chiffres à retenir du match États-Unis-France

Retour en vidéo et en statistiques sur la victoire historique de…

Lire la suite