Foot – C1 – PSG – Ligue des champions : Le PSG n’aime décidément pas voyager chez les grands d’Europe
Sep19

Foot – C1 – PSG – Ligue des champions : Le PSG n’aime décidément pas voyager chez les grands d’Europe

La défaite parisienne de mardi, à Liverpool (3-2), s’inscrit dans la…

Lire la suite
Ts sports – Le «lanceur d’alerte» à l’origine du scandale du dopage russe hostile à la levée des sanctions
Sep19

Ts sports – Le «lanceur d’alerte» à l’origine du scandale du dopage russe hostile à la levée des sanctions

Pour Grigory Rodchenkov, une levée des sanctions visant la Russie…

Lire la suite
Tennis – US Open – L’arbitre qui avait remotivé Kyrgios à l’US Open va être suspendu
Sep19

Tennis – US Open – L’arbitre qui avait remotivé Kyrgios à l’US Open va être suspendu

Selon la presse américaine, Mohamed Lahyanie sera écarté pendant deux…

Lire la suite
Les chevaliers de la tripe, une confrérie dédiée au culte d’un mets normand
Sep19

Les chevaliers de la tripe, une confrérie dédiée au culte d’un mets normand

C’est une fraternité pas comme les autres qui se réunit un samedi matin de septembre dans la campagne normande pour une cérémonie initiatique, dans un décorum de temps anciens, à mi-chemin entre pièce de Shakespeare et rite druidique. Mais la joyeuse troupe en robes colorées et chapeaux, arborant de larges médailles autour du cou et rassemblée autour d’une marmite vernie à Bagnoles-de-l’Orne en Normandie, est composée des doyens et doyennes d’une confrérie bien française, dédiée à la promotion des délices gastronomiques des tripes — les quatre parties de l’estomac des ruminants. À l’occasion de cette assemblée annuelle de la Confrérie gastronomique de la Tripière fertoise, Arlette Allix et son époux Christian jurent de se faire les ambassadeurs de la tripe, et notamment d’une spécialité, la brochette de tripes de Ferté-Macé, la ville voisine. Main droite sur le chaudron, ils promettent d’être à la hauteur de la tradition normande du « bien manger et bien boire ». Le « grand maître » les adoube alors d’un petit coup d’os sur l’épaule et leur remet leurs insignes rouge et vert ainsi que des médailles frappées d’une marmite et de tripes embrochées. Sept émissaires d’autres confréries sont, eux, faits membres d’honneur de la vénérable fraternité de la tripe de Ferté-Macé, avant une parade à travers la ville et un repas de cinq plats dans un restaurant étoilé au Michelin dont, bien sûr, un plat de tripes fumantes. – Sus à la « malbouffe » – « C’est une association de bons vivants mais de bon vivants raisonnables », commente Jean Traon, un ancien gendarme de 73 ans, co-grand maître enjoué de la confrérie de Ferté-Macé. « C’est une famille! », ajoute une des invitées, Marie-Chantal Eudine, 74 ans, coiffée d’un chapeau façon mousquetaire, à la plume jaune. En France, la cérémonie n’a rien d’exceptionnel: 1.500 confréries, fortes de plus de 10.000 membres au total, souvent des retraités, portent haut les couleurs gastronomiques de leur région. La tradition remonte au Moyen-Âge. L’une des plus anciennes vit le jour au XIIe siècle près de Bordeaux (Sud-Ouest), à Saint-Émilion, berceau des grands vins éponymes: la Jurade fut instaurée en 1199 par Jean Sans Terre, roi d’Angleterre qui délégua la gestion de la ville à des notables et des magistrats, en échange du droit pour l’Angleterre de jouir du « privilège des Vins de Saint-Émilion ». Bannies en 1789 par la Révolution française, les confréries ont connu un renouveau dans la seconde moitié du XXe siècle, en réaction au phénomène nouveau de la « malbouffe ». Non sans succès : « Il y a un côté désuet dans le cérémonial mais il y a un effet d’entraînement chez les charcutiers. Ils ont envie de s’y remettre », estime le député de l’Orne...

Lire la suite
Kim Jong Un dit qu’il se rendra à Séoul « dans un avenir proche »
Sep19

Kim Jong Un dit qu’il se rendra à Séoul « dans un avenir proche »

Le leader nord-coréen Kim Jong Un a annoncé mercredi qu’il comptait effectuer « dans un avenir proche » une visite historique à Séoul, à l’issue d’un sommet à Pyongyang avec le président sud-coréen Moon Jae-in. Ce dernier, qui s’était rendu dans la capitale nord-coréenne pour tenter de sortir de l’impasse les négociations sur la dénucléarisation du Nord, a indiqué que la visite de M. Kim pourrait intervenir cette année, à moins de « circonstances particulières ». Le président sud-coréen a ajouté que la Corée du Nord avait accepté de « fermer de façon permanente » son site de test de moteurs de missile de Sohae et le pas de tirs de Tongchang-ri « en présence d’experts des nations concernées ». La Corée du Nord, sous le coup de multiples sanctions du Conseil de sécurité de l’ONU en raison de ses programmes nucléaire et balistique interdits, a effectué de nombreux lancements de missiles depuis ce site. Mais elle en a aussi tiré d’autres endroits, et notamment de l’aéroport international de Pyongyang, ce qui relativise la portée de l’engagement pris par M. Kim. M. Moon a aussi affirmé que la Corée du Nord pourrait fermer son complexe nucléaire de Yongbyon, si Washington prenait « des mesures correspondantes », une condition, là aussi, très vague. © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de...

Lire la suite