Tunisie – Loi sur la réconciliation : Le Front populaire dénonce un ” putsch constitutionnel “

L’adoption du projet de loi sur la réconciliation dans le domaine administratif représente une trahison aux principes de la Révolution, a souligné, vendredi, le Front Populaire estimant qu’il fallait lutter contre ladite loi par tous les moyens légitimes”.

Dans un communiqué rendu public, le Front a dénoncé un ” putsch constitutionnel ” mené par la coalition au pouvoir et ses partisans en allusion à l’adoption de la loi ” controversée ” sur la réconciliation.

” Cette loi est contraire aux dispositions de la Constitution et de la loi sur la Justice transitionnelle dans la mesure où elle favorise l’impunité “, a déploré le parti.

D’après le Front populaire, cette loi est un pas en avant vers la clôture des dossiers d’assassinats politiques et d’envoi des jeunes vers les zones de conflits.

” Le président de la République assume l’entière responsabilité des conséquences pouvant découler du passage de cette loi, jugée inconstitutionnelle “, a-t-il noté.

Le projet de loi sur la réconciliation dans le domaine administratif a été approuvé par 117 élus à l’issue d’une journée de débats houleux au cours de laquelle les députés ont échangé accusations et insultes. Plusieurs élus ont boycotté le vote.
Devant le Parlement, des dizaines de personnes ont manifesté contre le texte à l’appel du Collectif “Manich Msamah” (Je ne pardonnerai pas).

Auteur: admin

Partager cet article sur :