Tunisie : 5e congrès de l’Union des Formateurs arabes

L’élaboration d’un guide des métiers demandés sur le marché du travail en vue de remédier à l’inadéquation entre l’offre et la demande d’emploi figure parmi les principales recommandations issues du 5ème congrès de l’Union des Formateurs arabes tenu du 25 au 27 septembre 2017 à Tunis.

La présidente du congrès, chargée de mission au sein du ministère de la Formation Professionnelle et de l’Emploi, Aicha Souissi Zemni a souligné, mercredi, lors de la séance de clôture de cette rencontre que ce guide vise, notamment, à favoriser l’ascension professionnelle du fonctionnaire arabe.

Elle a, par ailleurs, souligné la nécessité d’encourager la création d’institutions arabe de formation, appelant à renforcer la coopération arabe en matière de développement du capital humain en vue de répondre aux besoins du marché de l’emploi dans le monde arabe et réduire le chômage.

De son côté, le directeur général du Centre National de la Formation de Formateurs et d’Ingénierie de Formation, Lotfi Weslati a mis l’accent sur la nécessité d’unifier les efforts de coopération entre les pays arabes pour promouvoir la formation professionnelle.

Il a, à cet égard, mis l’accent sur le rôle de la formation professionnelle dans la baisse du taux de chômage et l’augmentation de la productivité des entreprises économiques.

Placé sous le signe “Formation et défis contemporains”, le 5ème congrès de l’Union des Formateurs arabes organisé en collaboration avec le ministère de la formation professionnelle et de l’emploi, a été marqué par la participation de 90 experts en formation et en ressources humaines des secteurs public et privé représentant 10 pays arabes.

Auteur: admin

Partager cet article sur :