Jhinaoui examine avec ses homologues des pays frères et amis les moyens d’impulser les relations bilatérales

Le ministre des affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, a eu, samedi, en marge de sa participation à la 72ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies, à New York, une série de rencontres avec plusieurs ministre des affaires étrangères des pays frères et amis, afin d’examiner les moyens susceptibles de développer les relations entre la Tunisie et ces pays et les prochaines échéances bilatérales outre les questions régionales et internationales.

Lors de sa rencontre avec son homologue marocain, Nasser Bourita, le ministre s’est félicité du niveau des relations bilatérales établies entre les deux pays, insistant sur l’importance de poursuivre son appui et la nécessité de déployer les efforts nécessaires pour soutenir l’UMA au service de l’intérêt des peuples de la région.

En outre, Jhinaoui a examiné, avec son homologue algérien, Abdelkader messahel, les moyens permettant d’impulser les relations bilatérales et l’action maghrébine commune. Les deux ministres ont souligné l’importance de renforcer la coordination et la concertation à propos de la réunion ministérielle tripartite sur la Libye qu’abritera le Caire avant la fin du mois d’octobre prochain.

Les préparatifs de la tenue de la Haute commission mixte tuniso-jordanienne ont été au centre de la rencontre du ministre avec son homologue jordanien, Aymen Safdi, outre l’examen des moyens susceptibles de renforcer la coopération dans l’espace méditerranéen et l’échange des points de vue concernant la situation dans la région arabe dont en particulier le dossier palestinien et les derniers développements en Syrie.

Le ministre a souligné, lors de sa rencontre avec son homologue roumain, Teodor Melescanu, l’ancienneté des relations d’amitié entre les deux pays, insistant sur l’importance des prochaines échéances bilatérales et évoquant la nécessité de développer les domaines de coopération bilatérale qui constitue l’un des principaux objectifs de la prochaine visite en Tunisie du ministre roumain des affaires étrangères prévue en décembre 2017.

Teodor Melescanu a souligné l’importance de cette visite qui permettra, selon lui, d’”ouvrir des perspectives plus larges à la coopération entre les deux pays dans des domaines d’intérêt commun”.

Jhinaoui, a appelé, lors de son entretien avec le ministre des affaires étrangères cubain, Bruno Rodriguez Parrilla, à promouvoir davantage les relations tuniso-cubaine et à impulser son cadre juridique avec l’élaboration de nouvelles conventions de coopération.

Le ministre cubain a insisté, à cet effet, sur la nécessité de tirer profit des possibilités de coopération importantes entre les deux pays dans les domaines académiques, les sciences, la culture et le sport.

Par ailleurs, Jhinaoui a convenu avec son homologue argentin, Georges Faurie, d’organiser le quatrième round des concertations politiques et la cinquième édition de la commission mixte tuniso-argentine, au cours du premier semestre de l’année 2018.

Auteur: admin

Partager cet article sur :