Ezzeddine Saïdane : La crise politique est le premier obstacle au développement économique

Sur le même sujet

Lors de son interview sur les ondes de Jawhara FM, l’expert économique Ezzeddine Saidane a abordé, ce jeudi 4 octobre 2018, le sujet de la situation financière et économique en Tunisie.

 

Après que le gouvernement ait annoncé qu’il vise à réaliser un taux de croissance de 3.1%, l’expert économique affirme que le projet de Loi de finances 2019 n’est pas en mesure de sortir la Tunisie de cette crise étant donné que les dépenses de l’Etat ont augmenté d’environ 10% par an depuis 2011 tandis que l’économie n’a enregistré aucun taux de croissance remarquable ces dernières années pour y faire face.

 

Il a poursuivi en indiquant que la Tunisie est endettée à 86%, un chiffre qu’il qualifie de choquant, et que les dettes publiques, à elles seules, s’élèvent à 73%.

 

«La Tunisie a enregistré un taux de croissance de 2.6% cette année en prenant en compte le glissement annuel, alors qu’il nous faut un taux de croissance de 2.7% pour seulement pouvoir payer nos dettes à l’étranger sans rien investir dans le pays» a-t-il expliqué.

 

M. Saïdane a également noté que la réserve de devises d’un pays qui n’est pas considéré comme étant capable de payer ses dettes est de 90 jours et la Tunisie en est à 76 jours seulement. Il a notamment expliqué que la valeur du dinar tunisien ne pourra jamais être rétablie et que la seule perspective possible pour limiter les dégâts de cette crise est de veiller à garder la stabilité de la valeur actuelle.

 

«La situation politique est l’obstacle principal qui nous empêche de sortir de cette crise, si la situation politique se rétablit, nous sommes capables de sortir de cette crise dans un délai ne dépassant pas les 5 ans» a-t-il conclu.

F.J

 

Auteur: admin

Partager cet article sur :