Démarrage à Tunis du 5e congrès de l’Union des Formateurs arabes

L’Union des Formateurs arabes qui a choisi la Tunisie comme “Capitale de la formation professionnelle”, a ouvert son 5e congrès, lundi, à Gammarth, sous le signe ” Formation et défis contemporains “.

Rassemblant près de 90 experts en formation et en ressources humaines des secteurs public et privé représentant 10 pays arabes, ce congrès dont les travaux se poursuivront les 26 et 27 septembre 2017, vise à développer l’organisation du marché du travail.

L’objectif étant de réduire le taux de chômage dans les pays arabes qui dépassent 27.2% dans la région du Moyen-Orient et plus de 29% en Afrique du nord, selon un rapport publié par le Forum économique de Davos en 2014.

Il s’agit, également, d’encourager les opportunités de coopération régionale et arabe dans le domaine du développement du capital humain, à consolider l’emploi et à offrir des possibilités d’investissement dans le domaine de l’enseignement technique et de la formation.

A travers cette rencontre, l’Union des Formateurs arabes se propose de définir les mécanismes d’investissement dans le capital humain et d’œuvrer à leur mise en œuvre de manière à renforcer son rôle dans le processus de développement.

A cette occasion, le ministre de la Formation Professionnelle et de l’Emploi, Faouzi Abderahmane a indiqué que malgré le développement du système d’enseignement et de formation technique et professionnelle en Tunisie, les besoins des entreprises demeurent insatisfaits, d’où la décision d’élaborer des stratégies nationales de réforme du système de la formation professionnelle, a-t-il dit.

Il a ajouté que son département a entamé l’élaboration d’un plan d’exécution des axes de la stratégie nationale de l’initiative privée dans l’objectif de développer l’esprit d’initiative et de booster la création de projets.

Le Président de l’Union des Formateurs arabes, Younès Khtaybia a souligné l’engagement de son organisation à poursuivre le partenariat avec le ministère tunisien de la Formation et de l’Emploi, de manière à enrichir la base de connaissances et de compétences arabes et à renforcer les perspectives de développement humain dans la région arabe.

Il a ajouté qu’un mémorandum d’entente sera prochainement signé avec le ministère de la Formation Professionnelle et de l’Emploi, dans l’objectif de mettre en œuvre l’action arabe commune et de garantir l’échange des formateurs et apprenants.

Le programme de ce congrès comporte quatre thèmes essentiels à savoir “L’état des lieux de la formation professionnelle dans la région arabe”, “L’innovation”, “L’état des lieux du développement des ressources humaines dans le monde arabe” et “Le marché de l’emploi et les priorités de développement des ressources humaines”.

Auteur: admin

Partager cet article sur :