Débats présidentiels : Abir Moussi dénonce les avantages accordés à certains candidats

A lire également

La présidente du PDL et candidate à la présidentielle, Abir Moussi a critiqué, ce dimanche 1er septembre 2019, la décision conjointe entre l’Isie et la Haica « d’accorder certains privilèges » aux candidats représentés au parlement lors des débats présidentiels, à savoir Abdelfattah Mourou, Youssef Chahed et Mohsen Marzouk. 

« C’est un refus de principe, il n’y a aucune logique d’accorder des privilèges aux candidats représentés au parlement, si ce n’est une faveur accordée aux partis au pouvoir. Cela porte atteinte aux autres candidats et viole le principe d’équité des chances entre eux. On s’interroge sur la logique adoptée pour prendre une telle décision, outre la nature du rapport entre la candidature à la présidentielle et la représentativité parlementaire », indique Abir Moussi.

Par ailleurs, elle a assuré son attachement aux débats, soulignant que cet exercice ne la dérange pas. Toutefois, elle a indiqué qu’elle refuse de choisir entre les débats et les meetings populaires affirmant qu’elle tient à ses droits pour sa campagne électorale.

S.H

Auteur: admin

Partager cet article sur :