Affaire de l’Ecole primaire Okba Ibn Nafaa à Sfax : Mandat d’arrêt contre trois individus

Le procureur de la République du tribunal de première instance Sfax 2 a émis mercredi des mandats d’arrêt contre trois individus et laissé en liberté deux femmes, dans l’affaire opposant des parents d’élèves à une institutrice de l’école “Okba Inb Nafaa” à la cité Bahri (délégation Sfax ouest), a indiqué le porte parole des tribunaux de Sfax, Mourad Triki au correspondant de l’agence TAP.

Dans une déclaration au correspondant de l’agence TAP, le porte parole des tribunaux de Sfax, Mourad Triki a précisé que les accusés sont poursuivis pour
obstruction à la liberté de travail, outrage à un fonctionnaire public dans l’exercice de ses fonctions et obligation faite à un fonctionnaire public de ne pas accomplir ses fonctions.

“Le procès des accusées sera tenu le 25 septembre prochain devant la chambre criminelle du tribunal de la première instance de Sfax 2”, a-t-il ajouté.

Vendredi 15 septembre dernier, jour de la rentrée des classes, une institutrice de l’école primaire “Okba Ibn Nafaa” de Sfax a été agressée par des parents d’élèves. Accusée d’athéisme et d’avoir “une mauvaise influence” sur leurs enfants, l’institutrice a été empêchée d’accéder à sa classe.

Dans un communiqué publié lundi, le ministère de l’éducation a dénoncé “l’agression inacceptable” de l’institutrice, précisant qu’une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de l’incident et les responsabilités de chacun.

Auteur: admin

Partager cet article sur :